Les aides à la création d’entreprise pour les femmes

femmes auto-entrepreneuses

Le stéréotype du monde du business réservé aux hommes est révolu en France : la femme y à tout à fait sa place, aussi bien juridiquement que culturellement. Néanmoins, l’entrepreneuriat féminin reste timide comparé à celui des hommes, souvent par peur de l’échec, mais aussi par habitude que ce chemin ne leur soit que très souvent proposé. Pour pallier ce phénomène, de nombreuses actions ont été menées pour promouvoir l’entrepreneuriat des femmes. En effet, en plus des aides classiques déjà existantes, réservées à la création d’entreprises, ont été mis en place des aides spécifiques à l’accompagnement des entrepreneures et leurs projets de création d’entreprise.

Dans cet article réservé à l’aide apportée aux entrepreneuses, nous allons faire le tour des aides financières et des dispositifs d’accompagnement mis en oeuvre par diverses associations et collectifs dont les femmes peuvent bénéficier.

Les aides financières pour les femmes souhaitant devenir entrepreneures

Les dispositifs de financement locaux

Un certain nombre de collectivités territoriales, telles que des régions, des départements ou des villes, ont mis en oeuvre des dispositifs ces dernières années afin d’aider les femmes à se lancer dans la création de leur entreprise. On retrouve parmi ces aides la création de fonds spécifiques et des Plans d’Actions Régionaux, ou PAR, dans un certain nombre de régions. Ces fonds sont souvent couplés à un dispositif d’accompagnement, comme dans la région PACA, ou l’Institut Régional des Chefs d’Entreprises a lancé en 2020 sa campagne « La Reprise d’Entreprise au Féminin », au sein de laquelle sont organisés des ateliers de partages d’expériences et de réflexions entre entrepreneuses.

On peut également compter sur l’aide financière des associations locales, qui permettent régulièrement aux femmes de créer ou de reprendre une entreprise, comme dans le cas du dispositif Racines, qui a mis en oeuvre un dispositif innovant : les Clubs Locaux d’Épargne pour les Femmes qui Entreprennent, plus communément appelé le CLEFE. Ces clubs se scindent chacun en un pôle composé de 5 à 15 personnes qui accompagnent financièrement les auto-entrepreneures et leur facilitent l’accès aux prêts bancaires dont elles peuvent bénéficier au sein de leur activité.

Les dispositifs locaux sont nombreux et il en émerge de nouveaux régulièrement, donc nous vous invitons à vous rapprocher de votre Centre de formalité des entreprises, ou CFE, pour trouver la liste des associations d’entrepreneurs le plus proche de vous. Vous pouvez également consulter la base de données officielle d’aides aux auto-entrepreneuses par région, disponible sur le site d’Aides Entreprises, qui ne regroupe pas moins de 2098 aides financières publiques dont vous pouvez bénéficier sous certaines conditions.

La garantie ÉGALITÉ Femmes


Ce dispositif, créé et mis en action par l’association France Active, est l’un des seuls à avoir une envergure nationale et à ne se consacrer qu’exclusivement aux entrepreneuses. Elle est la grande remplaçante du Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes (FGIF).
Ce projet permet notamment aux femmes en situation de précarité ou demandeuses d’emploi en recherche d’activité d’accéder plus aisément aux prêts et crédits bancaires afin de financer leur projet de création, de reprise ou de développement de leur entreprise, et concerne tous les types de statut juridique. Il faut cependant que l’entreprise n’ait pas été créée ou reprise il y a plus de 3 ans avant la demande, et que cette aide ne serve qu’à financer les investissements et/ou un besoin en fonds de roulement.
Parmi les nombreux avantages de cette garantie, on retrouve :

  • Le prêt bancaire couvert jusqu’à 80% par le dispositif, sous une durée maximale de 7 ans et dans la limite de 50 000€ ;
  • Le dispositif se porte garant à votre place et prend le relai si vous n’arrivez pas à rembourser votre prêt, ce qui vous évite d’engager vos ressources et votre patrimoine personnel ;
    Pour plus d’informations ou pour monter votre dossier de demande pour la garantie ÉGALITÉ Femmes, prenez directement contact avec l’association France Active la plus proche de vous.

Les autres aides financières qui aident à la création d’entreprise


En tant que femmes, vous pouvez parfaitement accéder aux aides financières classiques, ouvertes à tous les genres. On y retrouve :

  • Le microcrédit, qui est un prêt qui peut vous être accordé si vous êtes dans l’impossibilité d’accéder au système bancaire classique, par exemple dans le cas où vous avez de trop faibles revenus et que vous souhaitez créer une entreprise avec peu de budget.
  • Le prêt d’honneur, qui est un prêt sans garanties ni intérêts sur vos biens personnels et qui vous permet ainsi de vous aider à vous constituer un apport personnel, souvent nécessaire pour accéder à un emprunt bancaire situé entre 9 700€ et 29 000€. Pour vous aider à constituer votre dossier, vous pouvez vous rapprocher des organismes Réseau Entreprendre et Initiative France.
  • Le Nacre, qui est un dispositif d’accompagnement qui permet sous certaines conditions d’accéder à un prêt à taux zéro.

Les dispositifs d’accompagnement

femmes auto entrepreneuses
De nombreuses aides et dispositifs existent pour accompagner les femmes dans leur projet de création d’entreprise.


Qu’ils comportent ou non une aide au financement, nombreuses sont les associations, organismes, réseaux, dispositifs et structures qui ont été créés ces dernières années pour aider les femmes à devenir auto-entrepreneuses.
Ces structures ont un premier objectif de conseil, dans lequel elles informent les femmes des dispositifs dont elles peuvent bénéficier, les aident à mettre en forme leur projet professionnel dépendant de si elles souhaitent créer, reprendre ou développer leurs entreprises. Ces structures mettent également en oeuvre un système de réseautage permettant à ces femmes de sortir de leur isolement et de se construire petit à petit un réseau professionnel pour leur business en favorisant les échanges entre elles et d’autres auto-entrepreneurs. Enfin, ces structures ont également l’objectif de promouvoir le business au féminin le plus largement possible afin que les femmes se lancent de plus en plus dans l’aventure professionnelle qu’est la création d’entreprise.

Ces structures et associations peuvent être nationales ou locales et ont un terrain d’action qui varie selon les organismes. Les associations nationales disposent cependant généralement de plusieurs antennes régionales. Parmi les associations les plus importantes, on retrouve :

  • Action’elles, une association nationale qui propose des formations, des ateliers ainsi qu’un suivi personnalisé à ses adhérentes ;
  • Les Premières, une association nationale qui propose elle aussi des formations, des réunions d’information ainsi qu’un accompagnement sur mesure et personnalisé ;
  • Force Femmes, une association nationale qui est spécialisée dans l’aide à la gestion entrepreneuriale gratuit des femmes de plus de 45 ans, afin de les aider à la création d’entreprise et plus largement dans leur retour à l’emploi ;
  • L’EFOIR, ou Entreprendre au Féminin Océan Indien Réunion, réservé aux femmes de cette région et qui les accompagne dans leur projet de création d’entreprise et qui participe au développement de leurs compétences entrepreneuriales.

La liste des associations et structures locales est très longue et s’allonge chaque année, c’est pourquoi nous vous conseillons de vous rapprocher de votre localité pour trouver les dispositifs les plus adaptés à votre besoin.

Les événements consacrés à l’entrepreneuriat des femmes


De nombreux événements aux échelles nationales et locales servent à promouvoir la place de la femme en tant que chef d’entreprise, mais également accompagner les femmes dans le développement de leur réseau professionnel et les informer de manière générale.
Ces événements vous permettent d’être conseillée et accompagnée par des experts de l’auto-entreprenariat féminin, de rencontrer des professionnels afin de développer votre réseau et d’assister à des conférences sur les aspects financiers et juridiques de la création d’entreprise, sur le business plan et d’autres thématiques. Parmi les événements les plus connus, on retrouve :

  • La Journée des Femmes Entrepreneuses : lors du Salon de la Micro-Entreprise qui a lieu à Paris chaque année, cette journée est intégralement consacrée à l’entrepreneuriat féminin.
  • La Semaine de Sensibilisation à l’Entreprenariat Féminin : c’est une initiative à la fois du Secrétariat d’État chargé de l’Égalité entre les hommes et les femmes et du dispositif 100 000 entrepreneurs. Le public visé concerne les jeunes de 13 à 25 ans et des conférences et interventions sont organisées au sein d’établissements scolaires, mais également sur les réseaux sociaux.
  • La Journée de la Femme Digitale, qui est spécifiquement axée sur les métiers du web et des technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.