Créer une entreprise avec un petit budget

tirelire économies

La création d’entreprise représente souvent un investissement important, notamment en termes de temps et d’argent. Cependant, il est possible de se lancer dans cette aventure avec un petit budget. Il existe en effet diverses solutions pour financer votre projet et réduire les coûts de fonctionnement de votre nouvelle entreprise.

Pour démarrer votre commerce avec un petit budget, vous pouvez notamment recourir aux aides publiques dédiées à l’entrepreneuriat. Il existe également des dispositifs de financement adaptés aux petites sociétés, comme les prêts participatifs ou les crédits d’impôt. Enfin, il est possible de réduire les coûts de fonctionnement de votre entreprise en travaillant à domicile ou en choisissant une structure juridique adaptée.

Monter une entreprise 100% en ligne : la solution idéale pour un petit budget

Le e-commerce représente une solution intéressante pour les entrepreneurs ayant un petit budget. En effet, le prix de fondation ainsi que le prix de maintenance d’un site internet sont beaucoup moins élevés que ceux d’une boutique physique. Inutile d’investir dans du matériel physique, ou de payer chaque mois le prix d’un loyer parfois exorbitant. La vente de produits sur le web à ses clients ou proposer des services dématérialisés sont des options que plus d’un auto-entrepreneur ces derniers temps ont choisi.

Pour réduire encore vos dépenses, vous pouvez travailler à domicile et gérer votre entreprise en ligne, ce qui vous permettra aussi de faire des économies sur les frais de transport et de bureau. Pour réussir votre projet, il est cependant important de bien choisir votre niche et de vous démarquer de la concurrence.

Epargner bien à l’avance avant de se lancer dans la création de son entreprise

Avant de vous lancer dans la création de votre entreprise, il est important d’avoir épargné une somme d’argent, qui vous aidera à couvrir les frais de fondation mais vous aidera également à mieux gérer les imprévus et de tenir le coup pendant les premiers mois, qui sont souvent difficiles pour les nouvelles entreprises.

Pour épargner, vous pouvez par exemple mettre de côté une partie de votre salaire chaque mois, ou si vous avez fait des placements à long terme, comme des livrets d’épargne ou des assurances-vie, vous en servir d’une partie pour vous lancer dans votre nouvelle activité. Si vous avez autour de vous un entourage prêt à vous donner un petit coup de pouce financier pour démarrer votre business, profitez en.

Bien étudier le marché et préparer son business plan pour être le plus efficace possible

Avant de vous lancer dans la fondation de votre entreprise, il est important de bien étudier le marché et de préparer un business plan solide, ce qui vous aidera notamment à mieux gérer votre budget et de savoir où investir pour être le plus efficace possible.

Avant de vous lancer, pensez à effectuer une veille concurrentielle et ainsi que des études de marché afin de mieux savoir comment votre business va se placer dans votre secteur. Bien savoir cibler votre clientèle et connaître les tendances du moment sont par exemple des éléments essentiels qui vous éviteront le risque de faire un flop. Votre business plan doit également être solide et réaliste, afin de pouvoir convaincre les investisseurs et les organismes susceptibles de pouvoir vous aider financièrement.

Une autre étape importante est celle de bien choisir votre structure juridique. En effet, certaines formes juridiques sont plus adaptées aux petites sociétés que d’autres. Créer une micro-entreprise ou une entreprise individuelle peuvent être une bonne idée, car ce sont des formes juridiques moins coûteuses que les SARL ou les SA.

Enfin, il sera crucial pour vous de bien gérer votre budget et de faire attention aux dépenses inutiles lors de la création de votre enseigne, mais également le long des premiers mois d’activité. Pour cela, établissez un budget prévisionnel lors de l’élaboration de votre business plan. Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez demander conseil à un expert-comptable ou recourir à un logiciel de gestion financière.

Trouver un associé avec qui monter son entreprise

Un autre moyen de créer son entreprise avec peu de moyens peut être de trouver un associé avec qui vous lancer dans l’aventure. En plus de partager les coûts et les risques du projet, votre associé pourra vous apporter son expertise et son réseau potentiel.

Toutefois, bien choisir votre associé est primordial et il faut que vos objectifs et vos visions soient alignés mais aussi que vous ayez confiance l’un en l’autre et que vous soyez prêts à travailler ensemble.

Pour trouver un associé, vous pouvez vous tourner vers votre entourage ou faire appel à des professionnels du réseautage. N’hésitez pas aussi participer à des événements dédiés à la naissance d’entreprise.

Créer son entreprise en tant que franchisé

Une autre solution pour créer son entreprise avec un petit budget est de se lancer en tant que franchisé. Cela vous permettra notamment de bénéficier du savoir-faire et du réseau de la franchise et de plus, vous disposerez déjà d’un business model qui a fait ses preuves et d’un nom reconnu sur le marché.

Informez vous sur les financements possibles

Il existe de nombreux fonds et financements disponibles pour les créateurs d’entreprise. Ces fonds peuvent être publiques ou privées et peuvent prendre la forme de prêts, de subventions ou de garanties.

Nous avons listé ci-dessous les fonds principaux disponibles aux créateurs d’entreprise, mais il en existe bien d’autres, c’est pourquoi nous vous conseillons de faire des recherches annexes sur internet, auprès d’organismes publics mais également auprès de votre région.

Le dispositif NACRE : un prêt à taux zéro

Le dispositif NACRE (Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise) est une aide qui se divise en trois phases : l’aide au montage du projet, l’aide au financement grâce à un prêt à taux zéro et enfin un accompagnement au développement de votre business disponible pendant les trois ans suivant le début d’activité.

Le dispositif de l’AGEFIPH : pour les personnes en situation de handicap

Cette aide financière a pour but de permettre à une personne en situation de handicap de créer son entreprise sous certaines conditions : vous devez être reconnu handicapé et avoir un apport personnel en fonds propres d’au moins 1 500€.

Cette aide financière de 5.000 € permet ainsi de faciliter vos démarches de création d’entreprise.

Les aides pour les femmes : un certain nombre de dispositifs

Afin d’encourager les femmes à se lancer dans l’auto-entrepreneuriat, un certain nombre de dispositifs d’accompagnement et d’aides financières ont vu le jour ces dernières années, à la fois à l’échelle nationale et régionale. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article dédié aux dispositifs d’aides à la création d’entreprise pour les femmes.

On y retrouve notamment, la garantie ÉGALITÉ Femmes mis en place par l’organisme France Active, qui a pour objectif de faciliter l’accès au crédit bancaire pour les femmes souhaitant créer ou reprendre une entreprise. Cette garantie va entre autres couvrir 80 % de l’emprunt bancaire dans une limite maximum de 50 000€.

Le maintien des prestations sociales

Si vous êtes bénéficiaire de certaines prestations sociales, ces dernières peuvent être maintenues un certain temps après la création de votre entreprise pour vous aider lors des premiers mois qui sont souvent les plus difficiles.

Par exemple, si vous êtes bénéficiaire du RSA, ce dernier est maintenu pendant les trois premiers mois de votre activité et plus encore si les revenus générés par votre nouvelle activité ne sont pas suffisants.

Dans le cas de l’ASS, l’allocation de solidarité réservée à ceux qui ne peuvent bénéficier de l’allocation chômage ou qui ont épuisé leurs droits, elle est maintenue les trois premiers mois si vous ne bénéficiez pas déjà du dispositif NACRE mentionné plus haut. Au bout du quatrième mois, elle cesse si vous poursuivez votre activité, peu importe les revenus générés.

Le congé pour création d’entreprise

Le congé pour création d’entreprise est une aide auquel les entrepreneurs ne pensent pas forcément et qui pourtant va vous donner un vrai coup de pouce lors de la genèse de votre business.

Lors de ce congé, votre contrat de travail est suspendu pendant un an renouvelable et vous donne la garantie de retrouver le même poste ou un poste similaire au sein de votre entreprise en cas d’échec de votre projet entrepreneurial.

Pour en bénéficier, il faut avoir deux ans d’ancienneté au minimum au sein de l’entreprise et effectuer votre demande auprès de votre employeur au moyen d’une lettre recommandée avec accusé de réception.

Si cependant vous êtes salarié et que vous avez des risques d’être touché par un licenciement pour motif économique, vous pourrez bénéficier du dispositif CSP, soit un contrat de sécurisation professionnel, qui vous aidera ainsi à préparer votre projet professionnel dans les meilleures conditions.

Les fonds régionaux aux auto-entrepreneurs

Pour vous accompagner dans votre projet de création d’entreprise, certaines aides peuvent être accordées par des organismes proches de chez vous, à l’échelle régionale ou encore départementale.

Ce sont des dispositifs qui vous proposent des prêts, des plans de financements ou des accompagnements afin de vous aider à vous lancer. Ces organismes et dispositifs locaux organisent aussi régulièrement des événements permettant de mettre en relation des jeunes entrepreneurs avec d’autres professionnels de divers secteurs afin de développer leur réseau et de leur dispenser de précieux conseils.

La liste des organismes à l’échelle régionale ou départementale étant tout de même assez longue, nous vous conseillons de vous rapprocher de vos collectivités locales pour découvrir ce dont vous pourriez bénéficier lors de votre projet de création d’entreprise.

Le crowdfunding

Le crowdfunding est une technique de financement participatif qui a été mise en place afin de permettre aux petites structures, telles que les TPE ou les micro-entreprises, d’accéder au financement nécessaire au développement et à l’installation de leur projet.

L’objectif du crowdfunding est de réunir un maximum de petits investisseurs autour d’un projet commun. Les sommes d’argent prises une à une sont relativement petites, mais avec un nombre élevé de participations, l’on peut vite se retrouver avec une somme intéressante qui vous permettra de vous lancer sans épuiser tous vos fonds personnels. Le crowdfunding est en général très efficace pour réunir une somme d’argent très rapidement et ainsi pouvoir se lancer sans attendre.

En revanche, le crowdfunding prend encore ses marques en France et requiert beaucoup de communication pour être visible et ainsi efficace. Il existe différentes plateformes de crowdfunding. Parmi lesquelles, on retrouve notamment : KissKissBankBank, Kickstarter ou encore Ulele.

Le crowdfunding ou financement participatif
Le crowdfunding, un principe de plus en plus présent en France.

Comme vous avez pu le voir au fil de cet article, il est possible de créer son entreprise même avec un petit budget. Il existe en effet différentes aides et dispositifs qui pourront vous accompagner dans la réalisation de votre projet, il suffit simplement de faire un bon travail de recherche en amont.

Alors n’attendez plus pour vous lancer ! Et si vous avez des questions ou des doutes, les ressources sur internet sont nombreuses, et nous vous conseillons de toute évidence d’effectuer vos propres recherches sur le sujet et de contacter vos organismes d’aide à la création d’entreprises à l’échelle locale, qui seront les plus qualifiés pour vous aider dans votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.